Liberté ! Bordeaux 2019
Du siècle des Lumières à l’esprit océan.

Après les « Paysages » explorés au travers de la saison culturelle 2017, initiée à l’occasion de l’arrivée de la ligne à grande vitesse, Bordeaux et son territoire se rassemblent autour d’une nouvelle saison culturelle dédiée à la Liberté ! Visiteurs et habitants sont invités à effectuer un voyage dans l’Histoire des idées (à travers la philosophie des Lumières) et vers le fleuve et l’océan. Cette thématique résonne avec la longue histoire de la capitale girondine mais également avec les temps que nous vivons. Bordeaux a toujours aimé la liberté, comme s’il demeurait dans l’inconscient collectif de lointaines traces de la « décennie d’or » (1362-1372) quand, principauté indépendante, elle a son gouvernement. Bordeaux vit naître et se donna ensuite pour Maire le modèle de liberté intérieure le plus célèbre du monde : Montaigne. Puis Montesquieu écrivit depuis Bordeaux les plus beaux textes fondateurs d’une démocratie qui protège les libertés ; tout le Bordeaux du XVIIIe siècle est d’ailleurs, dans son architecture et son urbanisme, inspiré de l’esprit des Lumières. Et aujourd’hui encore circule un air de liberté, peut-être celui du grand large si proche. Bordeaux va ainsi hisser haut les voiles de la Liberté ! Suivant la ligne Atlantique, travaillant les échos entre Bordeaux et le territoire maritime, une centaine de propositions artistiques pluridisciplinaires égrènent du 20 juin au 20 août 2019 ce périple onirique, porté à l’unisson par l’ensemble des acteurs culturels du territoire. Jouant à nouveau sur la présence d’œuvres fortes et singulières dans l’espace public, la découverte de nouveaux lieux mettant en dialogue formes contemporaines et patrimoine, le programme déploie des itinéraires insolites dans la ville et sur le territoire métropolitain dédiés à tous les publics. Bordeaux a trouvé son temps fort culturel conjuguant, en format biennal, excellence et accessibilité. Belle saison « Liberté ! Bordeaux 2019 » à tous !

Nicolas Florian
Maire de Bordeaux, Vice-Président de Bordeaux Métropole, Conseiller Régional

Lancée au moment des festivités de la fête du fleuve, l’édition 2019 de l’Eté métropolitain fait vibrer l’ensemble de l’agglomération aux couleurs de la liberté ! C’est l’air encore empreint des embruns maritimes et de l’estuaire que la Métropole propose de robinsonner tout l’été, à travers des lieux remarquables ou insolites du territoire, en plein jour ou sous les étoiles, en compagnie d’artistes issus de tous les champs de la création artistique. À la manière de l’emblématique Refuge périurbain du Nuage, posé tel un geste manifeste sur les quais au moment de la fête du fleuve, l’Été métropolitain s’associe à la saison culturelle pour porter haut les accents d’un art rafraîchissant qui s’immisce souvent où on ne l’attend pas et convie le public à plus de 200 rendez-vous artistiques, gratuits dans leur grande majorité. Très bel été à toutes et tous, sous la bannière de la liberté !

Patrick Bobet
Président de Bordeaux Métropole

10 000 GESTES
BORIS CHARMATZ

Pour la carte blanche à Boris Charmatz, composée d’une trilogie au Square Dom Bedos et au TnBA, l’artiste présente le spectacle phare 10 000 gestes ainsi qu’un duo iconique avec Emmanuelle Huynh et un échauffement public.

10 000 gestes constitue un anti-musée chorégraphique pour explorer les moyens d’échapper aux instincts et aux stratégies de conservation agissant dans le travail du danseur… il s’agira d’explorer les possibilités qu’un geste ne soit jamais accompli par un autre, et que si 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 25 danseurs entrent en contact, chacun accomplisse néanmoins un geste différencié de l’autre en excluant tout mouvement symétrique.

Avec Étrangler le temps, un double duo fait d’abandon et de douceur, Boris Charmatz et Emmanuelle Huynh rendent hommage à Odile Duboc. Dans une première partie, en convoquant seulement leurs souvenirs de la pièce, ils mettent en corps Boléro 2 de la chorégraphe disparue. La musique de Maurice Ravel – ralentie – les galvanise, l’acte mémoriel s’échafaude, glisse et résiste. Ils interprètent en deuxième partie la version originale de la chorégraphie.

Artiste associé de l’édition 2011 du Festival d’Avignon, Boris Charmatz crée à la Cour d’honneur du Palais des papes enfant, pièce pour 26 enfants et 9 danseurs, et propose Une école d’art, un projet Musée de la danse – Festival d’Avignon. Invité au MoMA (New York) en 2013, il y propose Musée de la danse : three collective gestures, projet décliné en trois volets et visible durant trois semaines dans les espaces du musée. Après une première invitation en 2012, Boris Charmatz a été à nouveau présent en 2015 à la Tate Modern (Londres) avec le projet If Tate Modern was Musée de la danse. La même année, il ouvre la saison danse de l’Opéra national de Paris avec 20 danseurs pour le XXe siècle et invite 20 danseurs dans les espaces publics du Palais Garnier. Boris Charmatz est artiste associé depuis 2017 à la Volksbühne, Berlin.

Une programmation de La Manufacture CDCN

INFOS PRATIQUES

  • 10 000 gestes : le 15/06/2019 à 21h00
    billetterie

    Échauffement public : le 16/06/2019 à 17h
    billetterie

    Étrangler le temps : le 16/06/2019 à 18h30
    billetterie

  • Théâtre National de Bordeaux
    3 Place Pierre Renaudel
    33800 Bordeaux

     

partager ce projet