Liberté ! Bordeaux 2019
Du siècle des Lumières à l’esprit océan.

Après les « Paysages » explorés au travers de la saison culturelle 2017, initiée à l’occasion de l’arrivée de la ligne à grande vitesse, Bordeaux et son territoire se rassemblent autour d’une nouvelle saison culturelle dédiée à la Liberté ! Visiteurs et habitants sont invités à effectuer un voyage dans l’Histoire des idées (à travers la philosophie des Lumières) et vers le fleuve et l’océan. Cette thématique résonne avec la longue histoire de la capitale girondine mais également avec les temps que nous vivons. Bordeaux a toujours aimé la liberté, comme s’il demeurait dans l’inconscient collectif de lointaines traces de la « décennie d’or » (1362-1372) quand, principauté indépendante, elle a son gouvernement. Bordeaux vit naître et se donna ensuite pour Maire le modèle de liberté intérieure le plus célèbre du monde : Montaigne. Puis Montesquieu écrivit depuis Bordeaux les plus beaux textes fondateurs d’une démocratie qui protège les libertés ; tout le Bordeaux du XVIIIe siècle est d’ailleurs, dans son architecture et son urbanisme, inspiré de l’esprit des Lumières. Et aujourd’hui encore circule un air de liberté, peut-être celui du grand large si proche. Bordeaux va ainsi hisser haut les voiles de la Liberté ! Suivant la ligne Atlantique, travaillant les échos entre Bordeaux et le territoire maritime, une centaine de propositions artistiques pluridisciplinaires égrènent du 20 juin au 20 août 2019 ce périple onirique, porté à l’unisson par l’ensemble des acteurs culturels du territoire. Jouant à nouveau sur la présence d’œuvres fortes et singulières dans l’espace public, la découverte de nouveaux lieux mettant en dialogue formes contemporaines et patrimoine, le programme déploie des itinéraires insolites dans la ville et sur le territoire métropolitain dédiés à tous les publics. Bordeaux a trouvé son temps fort culturel conjuguant, en format biennal, excellence et accessibilité. Belle saison « Liberté ! Bordeaux 2019 » à tous !

Nicolas Florian
Maire de Bordeaux, Vice-Président de Bordeaux Métropole, Conseiller Régional

Lancée au moment des festivités de la fête du fleuve, l’édition 2019 de l’Eté métropolitain fait vibrer l’ensemble de l’agglomération aux couleurs de la liberté ! C’est l’air encore empreint des embruns maritimes et de l’estuaire que la Métropole propose de robinsonner tout l’été, à travers des lieux remarquables ou insolites du territoire, en plein jour ou sous les étoiles, en compagnie d’artistes issus de tous les champs de la création artistique. À la manière de l’emblématique Refuge périurbain du Nuage, posé tel un geste manifeste sur les quais au moment de la fête du fleuve, l’Été métropolitain s’associe à la saison culturelle pour porter haut les accents d’un art rafraîchissant qui s’immisce souvent où on ne l’attend pas et convie le public à plus de 200 rendez-vous artistiques, gratuits dans leur grande majorité. Très bel été à toutes et tous, sous la bannière de la liberté !

Patrick Bobet
Président de Bordeaux Métropole

Jean-Pierre Raynaud
Que chacun
enchante sa prison

Comme à l’occasion de paysages bordeaux2017 avec Richard Long, Liberté ! rend hommage à un artiste majeur dont les œuvres sont présentes dans la collection du CAPC : Jean-Pierre Raynaud réinstalle trois œuvres iconiques, trois gestes plastiques en forme de parcours dans la ville. Dans le cadre éblouissant du salon Boireau de l’Opéra, l’artiste présente un nouvel accrochage de La Maison, monumentale installation de plusieurs centaines de containers chirurgicaux comprenant les fragments de sa maison détruite comme un contre-point radical à Manifeste, œuvre qui déploie 23 lits impeccablement alignés, exposée à l’église Saint-Rémi, dans une atmosphère propice à la réflexion sur la liberté. Enfin, Le Pot815 reprend un élément déterminant du vocabulaire de l’artiste, rouge comme le signal d’une urgence, tel un écho critique de la société, que la confrontation avec la faune et la flore du Jardin Botanique vient renforcer.

Jean-Pierre Raynaud est né à Courbevoie en 1939. Après son diplôme d’horticulture obtenu en 1958, il réalise des œuvres à partir de sens interdits et de pots de fleurs remplis de ciment et utilise le carrelage blanc en céramique avec joints noirs. Ces derniers deviennent rapidement la marque de fabrique de l’artiste. Depuis lors il est exposé dans de nombreux pays et bénéficie d’une notoriété mondiale. Jean-Pierre Raynaud compte également parmi ses réalisations des œuvres de taille monumentale. Parmi celles-ci figurent la Carte du Ciel dans les quatre patios de la Grande Arche de la Défense, une voûte nucléaire sur un plafond du Louvre ou encore un pot doré géant, établi définitivement au centre Pompidou, après avoir été exposé au cœur de la Cité Interdite à Pékin et suspendu à l’extrémité d’une grue au-dessus du chantier de la Potsdamer Platz.

Une production du CAPC musée d’art contemporain

 

INFOS PRATIQUES

  • du 12/07/2019 au 22/09/2019

  • Espace Saint Rémi
    4 Rue Jouannet
    33000 Bordeaux

    Grand Théâtre
    Place de la comédie
    33000 Bordeaux

    Jardin Botanique
    Cours de Verdun
    33000 Bordeaux

  • Tram B / Arrêt « Grand Théâtre »

  • Parking le plus proche
    Parking souterrain 3 Quai Louis XVIII

partager ce projet