Liberté ! Bordeaux 2019
Du siècle des Lumières à l’esprit océan.

Après les « Paysages » explorés au travers de la saison culturelle 2017, initiée à l’occasion de l’arrivée de la ligne à grande vitesse, Bordeaux et son territoire se rassemblent autour d’une nouvelle saison culturelle dédiée à la Liberté ! Visiteurs et habitants sont invités à effectuer un voyage dans l’Histoire des idées (à travers la philosophie des Lumières) et vers le fleuve et l’océan. Cette thématique résonne avec la longue histoire de la capitale girondine mais également avec les temps que nous vivons. Bordeaux a toujours aimé la liberté, comme s’il demeurait dans l’inconscient collectif de lointaines traces de la « décennie d’or » (1362-1372) quand, principauté indépendante, elle a son gouvernement. Bordeaux vit naître et se donna ensuite pour Maire le modèle de liberté intérieure le plus célèbre du monde : Montaigne. Puis Montesquieu écrivit depuis Bordeaux les plus beaux textes fondateurs d’une démocratie qui protège les libertés ; tout le Bordeaux du XVIIIe siècle est d’ailleurs, dans son architecture et son urbanisme, inspiré de l’esprit des Lumières. Et aujourd’hui encore circule un air de liberté, peut-être celui du grand large si proche. Bordeaux va ainsi hisser haut les voiles de la Liberté ! Suivant la ligne Atlantique, travaillant les échos entre Bordeaux et le territoire maritime, une centaine de propositions artistiques pluridisciplinaires égrènent du 20 juin au 20 août 2019 ce périple onirique, porté à l’unisson par l’ensemble des acteurs culturels du territoire. Jouant à nouveau sur la présence d’œuvres fortes et singulières dans l’espace public, la découverte de nouveaux lieux mettant en dialogue formes contemporaines et patrimoine, le programme déploie des itinéraires insolites dans la ville et sur le territoire métropolitain dédiés à tous les publics. Bordeaux a trouvé son temps fort culturel conjuguant, en format biennal, excellence et accessibilité. Belle saison « Liberté ! Bordeaux 2019 » à tous !

Nicolas Florian
Maire de Bordeaux, Vice-Président de Bordeaux Métropole, Conseiller Régional

Lancée au moment des festivités de la fête du fleuve, l’édition 2019 de l’Eté métropolitain fait vibrer l’ensemble de l’agglomération aux couleurs de la liberté ! C’est l’air encore empreint des embruns maritimes et de l’estuaire que la Métropole propose de robinsonner tout l’été, à travers des lieux remarquables ou insolites du territoire, en plein jour ou sous les étoiles, en compagnie d’artistes issus de tous les champs de la création artistique. À la manière de l’emblématique Refuge périurbain du Nuage, posé tel un geste manifeste sur les quais au moment de la fête du fleuve, l’Été métropolitain s’associe à la saison culturelle pour porter haut les accents d’un art rafraîchissant qui s’immisce souvent où on ne l’attend pas et convie le public à plus de 200 rendez-vous artistiques, gratuits dans leur grande majorité. Très bel été à toutes et tous, sous la bannière de la liberté !

Patrick Bobet
Président de Bordeaux Métropole

La reprise.
Histoire(s) du théâtre (I)
Milo Rau

Faisant écho aux débats sociétaux autour de la question de la liberté de genre et d’orientation sexuelle, le TnBA présente, en clôture de sa saison théâtrale, deux dates exceptionnelles de la pièce coup de poing de Milo Rau, La Reprise intégrée au cycle Histoire(s) du théâtre (I) présentée au dernier Festival d’Avignon.

Politique, engagé, nécessaire, le théâtre tel que Milo Rau l’envisage manifeste une foi magnifique en la faculté qu’a «la plus ancienne forme d’art de l’humanité» de changer le monde. (…) Après avoir publié un manifeste façon «Dogme» sur sa conception du théâtre, il lance la série Histoire(s) du théâtre, «enquête performative à long terme sur la plus ancienne forme d’art de l’humanité», dont il se dit le «directeur artistique»: avant d’en confier les futurs volets à d’autres artistes, il met lui-même en scène l’épisode un, autour de la question du tragique.

Avec cette nouvelle pièce, Milo Rau se porte à la rencontre d’un fait divers pour interroger le théâtre et le « réel » de manière performative. Le but ? Renouveler l’écriture au théâtre, démocratiser la fabrication d’une pièce, construire un répertoire pour aujourd’hui ; reconstituant un meurtre homophobe d’Ihsane Jarfi qui a secoué la ville de Liège en 2012, Milo Rau interroge dans ce spectacle la violence du monde et face à elle le rôle du théâtre.

À partir de 16 ans. Certaines scènes de ce spectacle sont susceptibles de heurter la sensibilité des plus jeunes. 

Né en 1977, le suisse Milo Rau enchaîne depuis quinze ans des pièces performatives et des films avec sa maison de production International Institute of Political Murder. Qu’il traite de la fin des Ceaucescu, du génocide rwandais, de la guerre au Congo ou de l’affaire Dutroux, il fait de la scène un lieu d’expérimentations et de questionnements, qui témoigne d’un désir constant de se confronter au réel en considérant l’instant de la représentation comme une catharsis.

INFOS PRATIQUES

  • les 03 et 04 juillet à 19h30

    billetterie

  • Théâtre national de Bordeaux en Aquitaine
    3 Place Pierre Renaudel,
    33800 Bordeaux

  • Tram C / Arrêt « Sainte-Croix »

  • Parking le plus proche
    Parking André-Meunier
    Parking Salinières

partager ce projet