Liberté ! Bordeaux 2019
Du siècle des Lumières à l’esprit océan.

Après les « Paysages » explorés au travers de la saison culturelle 2017, initiée à l’occasion de l’arrivée de la ligne à grande vitesse, Bordeaux et son territoire se rassemblent autour d’une nouvelle saison culturelle dédiée à la Liberté ! Visiteurs et habitants sont invités à effectuer un voyage dans l’Histoire des idées (à travers la philosophie des Lumières) et vers le fleuve et l’océan. Cette thématique résonne avec la longue histoire de la capitale girondine mais également avec les temps que nous vivons. Bordeaux a toujours aimé la liberté, comme s’il demeurait dans l’inconscient collectif de lointaines traces de la « décennie d’or » (1362-1372) quand, principauté indépendante, elle a son gouvernement. Bordeaux vit naître et se donna ensuite pour Maire le modèle de liberté intérieure le plus célèbre du monde : Montaigne. Puis Montesquieu écrivit depuis Bordeaux les plus beaux textes fondateurs d’une démocratie qui protège les libertés ; tout le Bordeaux du XVIIIe siècle est d’ailleurs, dans son architecture et son urbanisme, inspiré de l’esprit des Lumières. Et aujourd’hui encore circule un air de liberté, peut-être celui du grand large si proche. Bordeaux va ainsi hisser haut les voiles de la Liberté ! Suivant la ligne Atlantique, travaillant les échos entre Bordeaux et le territoire maritime, une centaine de propositions artistiques pluridisciplinaires égrènent du 20 juin au 20 août 2019 ce périple onirique, porté à l’unisson par l’ensemble des acteurs culturels du territoire. Jouant à nouveau sur la présence d’œuvres fortes et singulières dans l’espace public, la découverte de nouveaux lieux mettant en dialogue formes contemporaines et patrimoine, le programme déploie des itinéraires insolites dans la ville et sur le territoire métropolitain dédiés à tous les publics. Bordeaux a trouvé son temps fort culturel conjuguant, en format biennal, excellence et accessibilité. Belle saison « Liberté ! Bordeaux 2019 » à tous !

Nicolas Florian
Maire de Bordeaux, Vice-Président de Bordeaux Métropole, Conseiller Régional

Lancée au moment des festivités de la fête du fleuve, l’édition 2019 de l’Eté métropolitain fait vibrer l’ensemble de l’agglomération aux couleurs de la liberté ! C’est l’air encore empreint des embruns maritimes et de l’estuaire que la Métropole propose de robinsonner tout l’été, à travers des lieux remarquables ou insolites du territoire, en plein jour ou sous les étoiles, en compagnie d’artistes issus de tous les champs de la création artistique. À la manière de l’emblématique Refuge périurbain du Nuage, posé tel un geste manifeste sur les quais au moment de la fête du fleuve, l’Été métropolitain s’associe à la saison culturelle pour porter haut les accents d’un art rafraîchissant qui s’immisce souvent où on ne l’attend pas et convie le public à plus de 200 rendez-vous artistiques, gratuits dans leur grande majorité. Très bel été à toutes et tous, sous la bannière de la liberté !

Patrick Bobet
Président de Bordeaux Métropole

une
saison
culturelle

du
siècle
des
Lumières
à l’esprit
océan

BORD
EAUX
2019

20
juin
20
août

2019

DU SIÈCLE
DES LUMIÈRES
À L’ESPRIT OCÉAN

Du 20 juin au 20 août, Bordeaux va hisser les couleurs de la « Liberté ! », s’inscrivant dans une dynamique qui, de la philosophie des Lumières, investit tous les champs de l’émancipation des êtres humains, jusqu’au surf, moins un sport de l’extrême, pratiqué sur la côte Atlantique depuis les années 1950, qu’un mode de vie, désormais fondé sur le dépassement de soi.

Au-delà des siècles et des postures qui semblent a priori les séparer, l’horizon réunit ces deux disciplines en une même vague, à la fois imprévisible et attendue – une même vague qui incarne et conditionne le sentiment de liberté.

De l’océan que défièrent Magellan ou Christophe Colomb, de l’eau symbole de la création, à l’estuaire ou aux rivières que remonte la vague frondeuse du mascaret, l’eau libératrice, à la fois fluide et puissante, est l’élément-matériau qui structure la saison culturelle 2019.

De la fête du fleuve, en ouverture, au spectacle Ex Anima du théâtre équestre Zingaro en clôture, une centaine de propositions artistiques en rythmeront la programmation. Celle-ci s’inscrit – à l’instar de la précédente saison 2017 consacrée aux paysages – au cœur des territoires, en étroite collaboration avec les acteurs et les institutions culturelles, aux côtés desquels sont invitées des personnalités artistiques amenées à confronter, à conjuguer leurs points de vue en une vision kaléidoscopique inventive, composant un laboratoire à ciel ouvert qui combine le temps, le présent et la géographie dans toute la diversité des expressions créatives.

PRÉSENTATION DE LA SAISON CULTURELLE

Yan Morvan Anarchy in the UK

en savoir plus

Phares

Phares

Hugo les comparaît à des princes. Silhouettes élancées postées sur des môles aux échancrures des rivages obscurs, les phares guident de leurs puissants feux les navigateurs dans leur retour au port. Ils s’élèvent au-dessus des mers et des terres et, contrairement aux tours des châteaux, ne marquent nulles frontières.
Au contraire, ils signifient le bon accueil, annoncent des lendemains meilleurs, sont promesses de renouveau. Celui d’Alexandrie fut désigné parmi les sept merveilles du monde, celui de Cordouan est un chef d’œuvre qui illumine l’entrée de la Gironde de ses lumières.

découvrir

Archipels

Archipels

Ce sont des îles, éparses, qui forment un tout illimité, un ensemble de terres en surface, des fragments de continents submergés et la mer, passante, qui les distingue et les unit dans un identique mouvement.
Les archipels formulent en eux-mêmes des désirs de lointains, des projets d’aventures, de voyages. Jadis, on les considérait comme des sommités épargnées par le Déluge qui recouvrit la Terre. Ainsi figurent-ils le commencement et la résolution, sans fin.

découvrir

Panoramas

Panoramas

Embrasser le paysage d’un seul coup d’œil. Tel fut le dessein du peintre anglais Robert Barker, natif d’Edimbourg, qui inventa en 1787 un tableau cylindrique disposé de manière que le spectateur, placé au centre, vît les sujets représentés comme s’il découvrait alors, pleinement, tout l’horizon.
Le panorama est cette illusion d’optique grâce à laquelle la réalité se transfigure sous les yeux du spectateur. Au-delà des images, il fonctionne pour les mots, les idées, toutes choses en ce monde, car il est la clé magique qui ouvre grandes les portes de l’inconnu.

découvrir

Auloffée

06.06.2019 → 29.09.2019

Massimo Furlan

13.06.2019 → 15.06.2019PORT DE BORDEAUX

Cie Jeanne Simone

14.06.2019Place Saint-Michel

Boris Charmatz

15.06.2019 → 16.06.2019THÉÂTRE NATIONAL DE BORDEAUX EN AQUITAINE

Concert de clôture de Démos

15.06.2019AUDITORIUM